Proposer un tournage dans un lieu à caractère historique : comment ça marche ?

Vous êtes propriétaire ou gestionnaire d’un lieu à caractère historique et l’idée de louer votre bien pour des tournages vous trotte dans la tête ?


Vous êtes au bon endroit : voici une petite fiche technique qui pourrait vous intéresser !


Allez, action !


Sachez tout d’abord que c’est une activité commerciale qui reste assez rare, ou, du moins, qui l’est plus qu’une location pour un mariage ou un séminaire. Elle est, certes, prestigieuse et offre une importante visibilité au lieu, mais il est important d’en connaître les rouages.


Nous avons interrogé Bruno Truchon Bartès, propriétaire du donjon de Moret-sur-Loing, et Jean de Foucaud qui possède le château de Sourches. Leurs demeures ont accueilli à plusieurs reprises des tournages : nul doute que leurs conseils sauront vous aider !



En août 2017, le château de Sourches est le lieu de tournage du film Mademoiselle de Joncquières du réalisateur Emmanuel Mouret avec Cécile de France et Edouars Baer. « En réalité, l’intérieur du château était censé représenté l’hôtel particulier du marquis des Arcis à Paris et les extérieurs, le château de Madame de la Pommeraye. C’est la magie du cinéma, l’intérieur et l’extérieur ne coincident pas dans le récit filmé ! » précise Jean de Foucaud.

Le donjon de Moret-sur-Loing, quant à lui, est régulièrement loué par son propriétaire pour des tournages de clips, de vidéos ou des shootings photo.



La communication et la mise en valeur des possibilités de tournage


La communication est essentielle pour proposer des tournages au sein d’un lieu à caractère historique. Cette dernière peut se faire directement sur le site internet du monument, comme l’a fait Bruno Truchon Bartès sur son site internet (voir ici), mais également auprès d’associations ou d'agences. Citons ,par exemple, la Demeure Historique qui regroupe des monuments disponibles pour des tournages et les met à disposition de professionnels. Vous pouvez également passer par des agences spécialisées comme PLATEAU, Cast-Things, ou les agences 20 000 lieux et Myre que Bruno Truchon Bartès utilise régulièrement. Pour les tournages au château de Sourches, Jean de Foucaud a choisi la DRAC des Pays de la Loire, qui recense les monuments historiques ouverts aux tournages. C’est par ce biais qu’Emmanuel Mouret a découvert Sourches « Emmanuel Mouret est venu à Sourches et en est tombé amoureux, il n’a pas hésité : « ce sera là ! » », confie son propriétaire Jean de Foucaud.



Prévenir les risques


N’oubliez pas de rédiger un contrat de location détaillé afin de vous prémunir en cas de détérioration ou d’accident. Vous devez aussi avoir recours à des contrats d'assurances spécifiques aux tournages.


Un tournage peut entraîner des changements de décors, des aménagements des jardins, etc. Il faut donc en avoir conscience et anticiper les contraintes et coûts qu’ils peuvent engendrer. Pour Jean de Foucaud, les tournages sont très enrichissants mais aussi très prenants et restent une prise de risque, d’où l’importance de rédiger de solides contrats.


Afin d’éviter le moindre problème, pensez à rédiger un cahier des charges précis. Prenons l’exemple du château de Vaux-le-Vicomte qui accueille très régulièrement des tournages de longs-métrages (voir notre article Silence ça tourne au château !) et précise sur son site internet (voir ici) avoir un cahier des charges travaillé adressé à chaque production avec, notamment, l’obligation d’être en chaussettes lors des tournages afin de préserver les tapis. La vision de ce détail peut faire sourire, mais témoigne d’un cahier des charges précis qui permet de protéger au mieux le monument.


Précisez dans le contrat ou votre cahier des charges le nombre de pièces que vous mettez à disposition du tournage. Les équipes pour un long métrage peuvent être nombreuses (environ 135 personnes à Sonnay pour le tournage d’Emily in Paris) et donc occuper beaucoup de pièces. Pour le tournage de Mademoiselle de Joncquières, Jean de Foucaud nous précise que le tournage du film a duré trois semaines pendant lesquelles l’équipe a investi la quasi-totalité des 85 pièces du château ! « Les pièces étaient occupées, soit par nécessité de tournage, soit pour donner des loges aux comédiens, des salons pour les coiffeurs, les maquilleurs, costumiers », explique-t-il.


La bête noire des propriétaires reste la détérioration, et ce, à juste titre. Pour les prévenir et les éviter au maximum il existe quelques astuces. La surveillance pendant le tournage est primordiale. Elle permet d’éviter les détériorations par une équipe parfois peu soucieuse. Il existe malheureusement de nombreuses mauvaises expériences ! Bruno Truchon Bartès précise dans ses contrats que tout déplacement d’un meuble ou objet ancien doit se faire avec l’autorisation du propriétaire. Au château de Sourches, tout le mobilier a été déménagé et redisposé à leurs idées. Cependant, la remise en place du mobilier était prise en charge par la production, une solide assurance était prévue en cas de dégâts et des consignes étaient données également par les propriétaires pour que certains objets ne soient pas déplacés.


Respecter l’image du lieu


Jean de Foucaud met un point d’honneur à accepter des tournages qui respectent son château. La cohérence de l’image et du lieu est importante. Le contenu du tournage doit avant tout créé une image positive, afin que la notoriété du lieu soit mise en valeur et non entachée. En 2015, Sourches accueillait un tournage sur deux jours du réalisateur russe Sokourov (Lion d’or de la Mostra de Venise en 2011 pour Faust) pour son film Francofonia. Ce dernier retrace l’exode des œuvres d’art du musée du Louvre pendant la Seconde Guerre Mondiale. Le tournage n’a pas eu lieu par hasard à Sourches, mais s’ancre dans l’histoire du lieu. « Pendant la guerre, le château a recueilli 400 des grands tableaux du Louvre, des meubles de Versailles et la tapisserie de Bayeux. Il y a eu des trésors nationaux pendant six ans à Sourches et le musée du Louvre qui accueillait une partie du tournage nous a demandé si il pouvait tourner, non pas le point de départ, mais le point d’arrivée des œuvres .», raconte Jean de Foucaud. Pour ce dernier, il faut s'assurer d’avoir affaire à une production sérieuse, de qualité et en adéquation avec le lieu. Il est aussi primordial de se renseigner auparavant sur l’équipe de production afin d’éviter les mauvaises surprises.


La variété des tournages et de l’activité commerciale


Il est indispensable de connaître les caractéristiques de chaque activité lorsque l’on songe à une exploitation commerciale afin de trouver celle(s) en adéquation avec ses recherches. En effet, si les tournages de longs-métrage vous apparaissent trop contraignants, vous pouvez choisir de louer une partie ou l’entièreté de votre demeure pour des tournages de courts-métrages, de clips, de publicités, mais aussi des shootings photo.

N’oubliez pas de prendre en compte la localisation de votre bien et les questions logistiques (accès, intendance etc). À Moret, Bruno Truchon Bartès privilégie des productions de clips, vidéos ou shootings, et donc la présence d'équipes assez réduites. De fait, le donjon est situé en plein coeur du village, les rues sont étroites, un camion ne pourrait s’y rendre et il n’y a pas de parking à proximité.

Cependant, il faut avoir en tête qu’une équipe de tournage ne peut se déplacer plus de 45 km par jour. Si votre demeure est à plus de 45 km de la ville où loge les équipes, cela peut être ainsi quelque peu contraignant. Si les équipes doivent loger sur place « cela nécessite des coûts supplémentaires que les petites productions ont parfois du mal à assumer », nous précise Bruno Truchon Bartès. Ces shootings, tournages de courts-métrage et vidéos sont plus simples à mettre en place ; ce sont des locations à la journée.



Les facteurs clés du succès selon Bruno Truchon Bartès et Jean de Foucaud


« Il faut être partie prenante dans l’opération pour que tout se passe bien » - Bruno Truchon Bartès -

Pour Bruno Truchon Bartès, la clé du succès est la disponibilité, la bienveillance et faire preuve d’un certain pragmatisme ! « Il est important d’avoir un représentant du propriétaire pour s'assurer du bon déroulement, mais aussi parfois pour rendre service. Il manque toujours un petit quelque chose, comme une multiprise Mais attention, il ne s’agit pas de tout accepter, il faut savoir dire non», témoigne Bruno Truchon Bartès. Si tout se déroule sans anicroche, les agences recommandent les lieux et ont plaisir à y revenir. Ainsi, la marque de vêtement Naf Naf est venue trois fois à Moret pour des shootings. « Parfois, je suis presque le bras droit du régisseur », s’amuse-t-il. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cela fonctionne, puisque cela fait maintenant deux ans que ce dernier s’occupe sérieusement de cet aspect commercial du donjon et pas moins de 4 shootings ont eu lieu en 2020 et 4 tournages de vidéos en 2019, dont « L’école des Vampires » de Norman fait des vidéos ou le clip de Franglish « A cause de toi » ! L'histoire d'amour du donjon de Moret avec la camera ne date pas d'hier. Le donjon vous dis quelque chose ? Peut-être l’avez-vous aperçu dans Les mariés de l’an II sorti en 1971 avec Jean-Paul Belmondo …


Jean de Foucaud insiste lui aussi sur le fait d’être présent et de garder un œil sur le tournage pour que tout se passe dans les meilleures conditions. Il ajoute « Avec les difficultés actuelles, pour l’entretien du patrimoine français, la location pour un tournage peut être une ressource importante qui contribue à la sauvegarde du monument. Je pense que dans ce cas-là il faut demander un vrai prix ». Jean de Foucaud insiste, il est important de bien se renseigner auprès de spécialistes ou de banquiers sur les prix de location, qui peuvent varier selon les lieux, le nombre de pièces louées, la durée de location, etc. Il est important d'être dans la gamme de prix qui correspond à sa demeure et aux options proposées.


Petit plus …


Pensez à l’après tournage et optimisez votre lieu ! Il existe une multitude de moyens vous permettant de mettre en avant le tournage. Vous pouvez rebondir et créer une visite guidée en lien avec le tournage, récupérer des costumes ou éléments de décors du film etc. Bref, vous l’aurez compris, les possibilités sont nombreuses !




Vous êtes propriétaire ou gestionnaire d’un lieu à caractère historique et l’idée de louer votre bien pour des tournages vous séduit ?

Contactez-nous pour réfléchir ensemble au potentiel de votre domaine.



• Donjon de Moret-sur-Loing, © https://www.donjondemoret.com/

• Château de Sourches, © https://www.chateaudesourches.com/chateau/

• Affiche du film Mademoiselle de Joncquières, © allocine.fr

• Château de Sourches, © https://www.chateaudesourches.com/chateau/

• Shooting photo au Donjon de Moret, © https://www.donjondemoret.com/

• Shooting photo au Donjon de Moret, © https://www.donjondemoret.com/

• Photographie extraite de "L'école des Vampires" de Norman fait des vidéos, © https://www.donjondemoret.com/


76 vues1 commentaire
LOGO brique.png

Abonnez-vous à notre newsletter !

contact@almaheritage.com

Aliénor : 06 28 52 44 30 • Marie : 06 51 33 27 89

  • ALMA HERITAGE
  • ALMA HERITAGE
  • ALMA HERITAGE
  • ALMA HERITAGE
  • Alma Héritage - Pinterest

©2020 Alma Heritage