Illustre patrimoine : le label "Maisons des Illustres"


Derrière chaque femme ou homme illustre se cache un lieu d'exception … Nous vous emmenons à la rencontre des Illustres à travers leurs demeures !


En France, de nombreux labels existent et sont régulièrement créés pour mettre en avant la richesse de notre patrimoine, qu'il soit historique, culturel, naturel, ou scientifique.


Nous vous présentons ici le label "Maisons des Illustres" que vous pouvez retrouver aujourd’hui sur près de 245 « Maisons » sur tout le territoire français !

Le label « Maisons des Illustres », quésaco ? :


Le label « Maisons des Illustres » a vu le jour le 13 septembre 2011, créé par le ministre de la culture Frédéric Mitterrand. Au moment de sa création le label récompensait 111 « Maisons » pour la qualité de leur offre culturelle.


Ce label vise à informer le public de demeures où vécurent des femmes et des hommes qui, au cours de leur vie, se sont distingués dans l’histoire culturelle, sociale, scientifique, politique de la France. Ainsi, il est possible de visiter la maison natale d’un scientifique, l’atelier d’un peintre, la demeure d’un écrivain ou d’une comédienne, d’un homme d’État et bien d’autres.


Les « Maisons » portant ce label, offrent une authenticité, une muséographie originale et une riche programmation culturelle. Ce sont parfois des lieux patrimoniaux inconnus et insolites. Chaque site est marqué de la présence de l’illustre qui l’a habité. Le visiteur découvre alors son quotidien et son environnement. Il peut s’agir de la maison dans laquelle il est né, son lieu de villégiature, son atelier de travail, son laboratoire, etc.


Les Illustres sont classés en 5 sections : arts et architecture, histoire et politique, musique théâtre et cinéma, littérature et idées et enfin sciences et industrie.


Les "Maisons des Illustres" à travers la France


Tous les ans, de nouvelles « Maisons » rejoignent le label. On trouve notamment la maison de Georges Clémenceau à Saint-Vincent-sur-Jard, la maison de Jules Verne à Amiens, la maison natale de Louis Braille à Coupvray, celle de Charles Trenet à Narbonne ou encore celle du chef Auguste Escoffier, devenu musée Escoffier de l’art culinaire à Villeneuve-Loubet dans les Alpes-Maritimes. Voici un florilège de quelques maisons d'Illustres exceptionnels !




En Lorraine :

A Nancy, la Villa Majorelle fait partie des 111 "Maisons" labélisées lors de sa création. Elle a réouvert ses portes en février 2020 après d’importants travaux de restauration. Maison emblématique de l’Art nouveau nancéien, elle fut construite pour l’ébéniste Louis Majorelle par l’architecte Henri Sauvage entre 1901 et 1902. Louis Majorelle y réalisa le mobilier, les boiseries et les ferronneries. Les décors d’origine ont été restitués et la villa, entièrement remeublée.


En Normandie :

Le peintre Claude Monet a passé quarante-trois ans à Giverny, de 1883 à 1926. Il agrandit au fil des années le domaine qui devient pour lui une véritable source d’inspiration. Vous pouvez découvrir cette « Maison » colorée entièrement meublée et décorée, imaginer le quotidien de l’artiste et déambuler dans ses jardins dont il n’a eu de cesse de les moduler et de les embellir.


En Île-de-France :

Le château de Monte-Cristo à Le Port-Marly fut la résidence d’Alexandre Dumas. Auteur prolifique, il fait entreprendre la construction de sa maison en 1844, après le succès des Trois Mousquetaires et du Comte de Monte-Cristo. Il demande alors à Hippolyte Durand de créer cette demeure loin de l’agitation de la ville. Deux ans plus tard, il emménage dans son château Renaissance, construit dans un parc à l’anglaise. Un château néogothique, le château d’If, entouré d’eau, lui sert de cabinet de travail.



En région Centre-Val-de-Loire :

Le château de Valençay, dans le Berry, fut la demeure de Charles Maurice de Talleyrand-Périgord, qui l'acquiert en 1803. Elu député aux États généraux en 1789, il devient membre du Comité de Constitution et rédige l’article 6 - relatif à l'égalité des hommes devant la loi - de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen. En 1790, il devient président du Parlement. Napoléon lui confie la mission d’accueillir dans son château de Valençay les princes d’Espagne en exil. Le château de style Renaissance, entièrement meublé, est une référence en terme d’architecture renaissance.


En Bretagne :

A Belle-Île-en-Mer, le fort de la pointe des Poulains a été acquis par Sarah Bernhardt en 1894. Elle y séjourne tous les étés jusqu’en 1922. Henriette Rosine Bernard, dite Sarah Bernhard est née en 1844. Elle est entrée au conservatoire avant d'intégrer la Comédie-Française puis l’Odéon en 1866 et a connu un véritable triomphe à travers le monde. Elle a fait construire autour du fort deux maisons : la villa « Lysiane » et les « Cinq parties du monde », en souvenir de ses voyages à travers le monde.


En Nouvelle-Aquitaine :

A Rochefort, la "Maison" de Pierre Loti est une des plus originales bâtisses du XIXe siècle ! D’abord officier de marine, Louis Marie Julien Viaud devient l’un des écrivains les plus célèbres de la seconde moitié du XIXe siècle. Ses écrits sont souvent inspirés de ses voyages. Il écrit notamment Aziyadé (1879), le Roman d’un spahi (1881) ou encore Pêcheur d’Islande (1886). Véritable globe-trotteur, il reproduit dans sa maison natale l’ambiance de ses différents voyages. Les décors exotiques sont les témoins de grandes fêtes et dîners du dandy.



Au Pays Basque :

Sur la commune d’Hendaye, le château d’Abbadia fut la propriété du savant Antoine d’Abbadie. À la fois explorateur, astronome, linguiste, cartographe mécène de la culture – et beaucoup d’autres choses -, il conçoit entre 1835 et 1880 un domaine de 430 hectares. Eugène Viollet-le-Duc réalise les plans de son château observatoire divisé en trois ailes - une aile dédiée aux études et sciences, une pour son habitation et la dernière dédiée à la dévotion et à la chapelle. Le décor et mobilier d’origine sont encore visibles.


Le label "Maisons des Illustres" s’exporte aussi à l’étranger :

Voici une petite exception, une "Maison" en dehors du territoire français, la villa Oasis à Marrakech. Il s’agit de la villa du couturier Yves Saint Laurent. C’est en 1966 que le couturier découvre le jardin Majorelle, pensé par le peintre Jacques Majorelle. Il rachète avec Pierre Berger les lieux en 1980. Ils rebaptisent la villa "Villa Oasis" et entreprennent de nombreux travaux de restauration. Les lieux influenceront grandement le couturier dans ses créations.


Candidater au label


Vous êtes gestionnaire ou propriétaire d’une demeure pouvant prétendre à ce label ? Voici quelques précisions à propos de la candidature et de l'obtention du label :


Sachez avant tout, qu'il est nécessaire que votre demeure atteste de certaines conditions, notamment l’ouverture du site au public plus de quarante jours par an et un objectif d’ouverture au public qui ne serait pas purement commercial.


Une fois votre candidature effectuée, celle-ci est d’abord étudiée par un correspondant « Maisons des Illustres » désigné dans chaque DRAC - Direction Régionale des Affaires Culturelles - qui examinera votre dossier et conclura de sa recevabilité. Votre demande sera ensuite étudiée par la Commission régionale des patrimoines et de l’architecture – CRPA. Enfin, pour terminer, les propositions sont validées par le Préfet de Région. Si votre demeure est choisie, vous obtenez alors le label « Maisons des Illustres », et ce pour une durée de cinq ans !


Vous vous demandez quels sont les avantages de ce label ?

Il témoigne d'une programmation culturelle adaptée à chacun et de qualité assurée aux visiteurs. Votre « Maison » jouit aussi d’une importante visibilité auprès du grand public, mais également du conseil d’expertise du ministère de la Culture. De plus, ce label s’inscrit dans un réseau de sites et de démarches patrimoniales labellisés par le Ministère de la Culture. Se trouvent notamment parmi ces labels celui « Musées de France », « Villes et Pays d’art et d’histoire », « Architecture contemporaine remarquable » et enfin « Jardins remarquables ».



Les "Maisons des Illustres", par leurs diversité, témoignent de la richesse patrimoniale de la France et sont de véritables lieux de mémoire de leurs célèbres propriétaires. Ne manquez pas de les découvrir dès que vous aurez l'occasion !



Vous envisagez de postuler à ce label ?

Contactez-nous pour réfléchir ensemble à votre projet !

Photographies :


- Château des Milandes, demeure de Joséphine Baker, ©www.milandes.com

- Villa Majorelle, ©France Bleu

- Fondation Monet, ©france.fr

- Château de Monte-Cristo, ©cityzeum

- Château de Valençay, © www.chateau-valencay.fr

- Fort des Poulains, ©Guide du Routard

- Maison Pierre Loti, ©Les Echos

- Château d'Hendaye, ©hendaye-paysbasque.com

- Villa Oasis, © Musée Yves Saint Laurent Paris


LOGO brique.png

Abonnez-vous à notre newsletter !

contact@almaheritage.com

Aliénor : 06 28 52 44 30 • Marie : 06 51 33 27 89

  • ALMA HERITAGE
  • ALMA HERITAGE
  • ALMA HERITAGE
  • ALMA HERITAGE
  • Alma Héritage - Pinterest

©2020 Alma Heritage